Les différentes doctrines

Comme la Wicca est une religion libre, et qui n’a pas de “cadres” (tant mieux!) que pour une autre religion comme le christianisme (églises, prêtres, curés, …) différentes façons de la pratiquer ont vu le jour. Voici les différentes traditions :

La Tradition Gardnerienne

Première tradition Wicca issue de Gerald Gardner qui publia dans la seconde moitié du XXe siècle: Witchcraft today (1954) et The Meaning of Witchcraft (1959). Les adèptes de Gardner ne suivent que les rituels crées par celui-ci (adaptés par Doreen Valiente). Cette tradition Wicca est hierarchisée et statique, elle n’envisage que la possibilité d’oeuvrer dans le cadre de covens ou congrégations, et juge indispensable que ladite “sorcière” soit initiée par paliers successifs au sein de ces mêmes groupes.

Les caractéristiques: Pratique de la magie sexuelle, réelle ou symbolique, la nudité des participants aux rituels, le secret concernant les pratiques…

Cette tradition est imprégnée d’occultisme maçonnique et se rapproche dangereusement de certaines idées du mage ésotérique Alistair Crowley (1875-1947).

La Tradition Alexandrienne

Cette tradition trouve son origine chez un Anglais nommé Alex Sanders, qui soutient avoir été initié à l’âge de 7 ans par sa grand-mère et être ensuite devenu Roi des Sorcières.
Cette tradition est une élaboration remaniée de la magie gardnerienne à laquelle ont été ajoutés des éléments cabalistiques égyptiens et des pratiques issues de la Golden Dawn, une secte dissidente de l’organisation maçonnique.

La Tradition Dianique


Cette interprétation de la Wicca a vu le jour au début des années 1970 grâce à des membres des mouvements féministes. Ses plus importants réprésentants sont des gens comme Zsuzsanna Budapest, qui a fuit la Hongrie après la révolution de 1956 pour s’établir à Los Angeles, et Starhawk (Miriam Simos), auteur de l’ouvrage The Spiral Dance (“La danse spirale”) écrit en 1979 ( texte le plus célèbre consacré au culte de la Déesse).

La Tradition Pïctich

Cette vision de la tradition Wicca est celle dont se rapproche le plus la pensée de Viviane; elle est pratiquée exclusivement en Ecosse et le plus souvent individuellement. Elle est caractérisée par un lien très étroit avec la nature sous toutes ses manifestations, l’étude du chamanisme celtique ainsi que les antiques formes de magie populaire et de divination présentes dans l’histoire du peuple écossais.


La Tradition Seax

Ce fut Raymond Buckland qui, en 1973, décida de fonder sa tradition ayant comme déités principales : “Wolden et Freya”

R. Buckland voulu rendre la Seax-Wicca accessible et ouverte à tous, mais surtout démocratique. L’abus de pouvoir est proscrit par le fait qu’aucune loi de silence ni de structure n’existe, le Sacerdoce étant choisi démocratiquement par les membres du coven pour un an et un jour.

Dans cette tradition, les non-initiés peuvent assister aux réunions et rites par invitation.

R. Buckland voulait rendre accessible à tous l’apprentissage de la Seax-Wicca, pour cela, il avait mis au point un système de cours par correspondance.

Actuellement, il est toujours possible de suivre ces cours par correspondance, le nouveau leader de la tradition, Michel B. Smith ayant repris le flambeau.


Adresse : La Maison Crowheven BP 4202, New York, New York 10163

La Tradition des Kitchen Witches

Cette tradition peut porter plusieurs noms : HedgeWitch, Kitchen Witch, Heart Witche.

Il s’agit d’une tradition principalement basé sur les herbes, les plantes et la nature dans sa globalité. Les praticiens réalisent des crèmes et d’autres remèdes, recettes de cuisine et tout ce qui tend a être réalisé dans la maison.

Les Kitchen witches réalisent la plupart du temps leurs propres objets rituels. Il s’agit d’une tradition libre qui peut être pratiqué en solitaire ou en famille.





La Tradition Georgienne


Fondée le 26 décembre 1971 par Georges E. Patterson III et deux autres personnes Lady Persephon et Tanith (noms de sorciers).

Cette tradition est influencé par Gardner et la tradition Alexandrienne. Il y a le Dieu et la Déesse mais cette dernière est fortement mise en avant.

Il y a un réel travail des étudiant dans tout ce qui touche la compréhension des rituels et des textes.

Cette tradition est hiérarchisé par rapport aux connaissances des praticiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *